mar 17 mai 2022
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles

Voirie

Sur la communauté de communes des Landes d’Armagnac, toutes les voies classées dans le domaine public routier communal peuvent être transférées à la gestion communautaire. Depuis la création de la Communauté, les communes ont ainsi délégué la gestion de quelques 440 km de voirie communale.

La voirie communautaire sous géomatique

En 2021, un important travail de remise à jour des données a été réalisé : mesurage des linéaires, inspection vidéo, recherche domaniale, toilettage du règlement voirie et transfert des données sous système d’information géographique (SIG). L’ensemble des données et cartographies est maintenant accessible depuis les mairies ; les dégradations peuvent également être portées à connaissance du service voirie pour localiser et réparer au plus vite des désordres identifiés.

Cette mise à jour a également permis de transférer 7 nouveaux kilomètres dans le domaine communautaire (Conseil Communautaire du 6 Décembre 2021). Au 1er Janvier 2022, la Communauté entretient 445,193 km.

L’entretien communautaire est composé de grands thèmes :

  • L’entretien des accotements et fossés : tonte et élagage,
  • L’entretien courant à l’enrobé à froid, point à temps,
  • Le curage des fossés et dérasement des accotements,
  • L’entretien et le renouvellement de la signalisation verticale, horizontale et temporaire,
  • L’entretien et la réparation des ouvrages d’art (ponts),
  • Un programme annuel d’investissement sur les voies les plus dégradées.

En sus, suite aux intempéries de décembre 2019, mai 2020, décembre 2020, la Communauté s’est dotée d’un budget exceptionnel d’un million d’€uros pour faire face aux désordres engendrés.

Qui fait quoi ?

Une équipe d’agents techniques composée de cinq éléments œuvre tout au long de l’année aux réparations d’urgence sur la voirie : nids de poule, remplacement de signalisation.
Une grande majorité des travaux d’entretien et de renforcement est externalisée auprès des entreprises privées spécialisées dans les domaines.
Les communes, en fonction de leurs moyens techniques, contribuent également à l’entretien des voies et des dépendances.

haut de page